INSTITUT POUR LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE ET LA COMMUNICATION

Accueil > Nos activités > RECHERCHE > Etude quantitative d’évaluation du Projet de Prévention (...)

Etude quantitative d’évaluation du Projet de Prévention du VIH-SIDA en Afrique Centrale (PPSAC)

L’évaluation, financée par le PPSAC, s’est faite entre Aout 2007 et mai 2008 dans 3 pays d’Afrique centrale dont le Cameroun, le Tchad et la RCA. Elle a ciblée la population générale (10-49 ans) dans les 3 pays, les populations à haut risque d’infection à VIH dont : les camionneurs et leurs partenaires au Cameroun, les travailleuses de sexe au Tchad et les militaires en RCA. Cette étude avait pour but de déterminer le niveau de réalisation atteint par les indicateurs CAP de résultats au cours de l’exercice 2006 dans les trois pays. Au Cameroun, le niveau de connaissances générales sur le Sida est assez élevé dans tous les groupes cibles. A peine la moitié des femmes et 38% des hommes seulement ont réalisé le test de dépistage du VIH au moins une fois au cours de leur vie. Les camionneurs et leurs partenaires semblent néanmoins relativement moins réticents à se faire dépister (respectivement 58% et 67% l’ont fait au moins une fois dans la vie). L’utilisation correcte des préservatifs restent encore bas avec 23% des femmes et 36% des hommes, 32% des camionneurs et 39% de leurs partenaires qui font une démonstration correcte de l’utilisation du préservatif.
En RCA, seulement 26% des femmes et 23% hommes ont réalisé le test de dépistage du VIH au moins une fois au cours de leur vie. Les militaires semblent par contre plus prompts à faire dépister (86,7% l’ont fait au moins une fois dans la vie). L’utilisation correcte des condoms est notée chez seulement 23% des femmes et 46% des hommes. La pratique est néanmoins mieux maîtrisée chez les militaires (75%) qui, par ailleurs bénéficient de plus de campagnes de proximité au sujet de la démonstration du port correct du condom.
Au Tchad, La connaissance dite complète, en référence aux enquêtés qui citent simultanément les 3 méthodes classiques de prévention et qui rejettent les 5 méthodes erronées se situe à 23,5% chez les femmes et 26,7% chez les hommes, et à 11,6% chez les filles libres. La proportion des personnes qui ont déjà effectué le test du VIH à un moment donné de la vie reste relativement bas : 14,7% des femmes, 16,5% d’hommes et 36% des filles-libres.

PDF - 88.4 ko

Tableau de synthèse des indicateurs